CETTE SEMAINE

La norme mâle, nécessaire mais pas suffisante

Le consentement a un pied dans le réel et un pied dans le monde de l’Autre, celui qui fait articuler, parler, écrire.

Féminin VS Norme mâle. Sur Mode de jouir au féminin

Sur Mode de jouir au féminin de M.-H. Brousse

Précédemment ...

LOM écoute

Édito

Consentir au pas-tout

LOM qui lit revient en cette rentrée de septembre pour vous présenter deux ouvrages : Mode de jouir au féminin de Marie-Hélène Brousse et le numéro de la revue Ornicar ? intitulé Consentir. Pour introduire à leur lecture, posons la question : le discours de l’analyste implique-t-il de consentir au pas-tout ? En effet, « c’est du pas-tout que relève l’analyste » , nous dit Lacan dans « L’Étourdit ». Si le consentement du sujet au pas-tout ne garantit pas qu’il y ait de l’analyste, c’est en revanche une condition pour l’émergence de son discours. Lacan construit ledit pas-tout en opposition au « tout » phallique, celui qui « norme-mâle », celui qui ordonne à la condition d’ignorer sa vérité d’être divisé. Mais alors, s’il lui faut y consentir, le pas-tout serait-il, pour l’analyste, un mot d’ordre ? « Le mot consentement vient là où...

S’inscrire aux journées de l'ECF

La billetterie en ligne c’est par ici

SUIVEZ-NOUS JEUNEOM